Les garanties d’origine : comment ça marche ?

Publié le 22 octobre 2019 à 10h37 - Mis à jour le 22 octobre 2019 à 10h44
1011 - Les garanties dorigine _img

Électricité verte, mode d’emploi. Après tout, quand vous achetez de l’électricité verte, comment pouvez-vous être sûrs que votre fournisseur est bien transparent avec vous, qu’il ne vous cache rien et que tout est clair comme de l’eau de roche ? Après de longues réflexions, des milliers de feuilles de papier remplies de calculs par des gens qui savent calculer des choses comme ça bien mieux que nous, ils ont trouvé : les garanties d’origine.

 

Pourquoi les garanties d’origine ?

L’insertion de l’énergie renouvelable sur le réseau électrique

La grande question de notre génération, l’immanquable, c’est l’énergie renouvelable.
Depuis longtemps, nous, humains, brûlons du pétrole et du charbon pour créer de l’électricité. Nous utilisons donc des énergies fossiles. Ces énergies sont en quantité limitée. Un jour, il n’y en aura plus.

C’est pour cette raison que nous nous tournons vers les énergies renouvelables.
Cela signifie que notre électricité est produite grâce à des méthodes qui ne nécessite pas l’utilisation d’énergie fossile. À l’inverse, nous utilisons des matières premières qui existeront toujours : des déchets, le vent, le soleil, l’eau…

Depuis plusieurs années, Enedis insère dans le réseau électrique des électrons produits grâce à ces nouveaux moyens de production. Et de plus en plus : le but à la fin c’est que tous les électrons qui se promènent sur notre réseau soient verts. À bas les gris !

L’impossibilité d’un réseau parallèle

Une fois ces électrons injectés sur le réseau électrique, il n’est plus possible de les différencier. Forcément, ils n’ont pas une jolie couleur verte, ce sont juste des électrons. Ils sont tous pareil.

Du coup, comment fait-on pour que les gens qui ont choisi un contrat d’électricité verte soient sûrs d’avoir des électrons renouvelables ?

La solution la plus délirante, ça aurait été de construire un second réseau électrique. On imagine bien : il aurait fallu de nouveaux câbles haute tension pour transporter l’électricité sur de longues distances, des nouveaux câbles basse tension pour le réseau de distribution, des nouvelles arrivées d’électricité pour les immeubles, des raccordements différents à chaque fois qu’un client décide de changer de contrat (et les frais qui vont avec) …
Sans compter que l’ancien réseau électrique aurait été amené à disparaître avec la disparition de l’énergie grise.

Oui, ça aurait été vraiment très compliqué. Et cher.
Du coup, ils ont fait plus simple : ils ont créé les garanties d’origine.

Les garanties d’origine : transparence et traçabilité

L’électricité verte, c’est bien beau. Mais comme on vient de l’imaginer, ce serait trop compliqué de distinguer les clients selon leur choix énergétique.

Il fallait donc trouver une solution pour assurer la traçabilité de son électricité au consommateur final.
C’est de là que sont nées les garanties d’origine. Elles permettent au fournisseur de confirmer l’origine de son énergie par un organisme indépendant qui vérifie tout. Cet organisme, c’est Powernext.

 

L’électricité verte est-elle vraiment verte chez vous ?

On a bien compris qu’il était impossible de distinguer un électron produit avec un panneau solaire ou une éolienne d’un électron nucléaire.

De fait, l’électricité que vous recevez chez vous provient du mix énergétique et est exactement la même que celle de votre voisin ou de la ville d’à côté.

C’est quoi le mix énergétique ?

C’est le mélange de toutes les électricités, quel que soit leur mode de production et l’endroit d’où elles viennent.

Cet amas d’électrons comprend :

  • De l’électricité renouvelable : solaire, éolienne, hydraulique, biomasse,
  • De l’électricité nucléaire,
  • De l’électricité fossile : charbon, gaz, pétrole.

En 2018, le mix de production se répartissait à 20% d’électricité renouvelable, 72% de nucléaire et 8% de fossile.
C’est donc ce mix que vous recevez chez vous pour cuire votre gratin dauphinois ou allumer votre ordinateur.

La transparence de votre électricité verte

Les garanties d’origine interviennent pour vous assurer que votre fournisseur achète de l’électricité auprès de producteurs d’énergie verte.

Chaque kWh que vous consommez chez vous est compensé par l’injection d’un kWh vert dans le réseau électrique.

Mécaniquement, quand vous allumez la lumière de votre salon ou que vous branchez votre sèche-cheveux, vous consommez immédiatement de l’électricité qui a déjà été produite et qui est disponible au moment où vous actionnez l’interrupteur.
Pour que votre énergie soit verte, la centrale à laquelle votre fournisseur d’énergie produit les kWh nécessaires au remplacement de ceux que vous avez utilisés. Elle les injecte dans le réseau électrique et demande l’émission d’une garantie d’origine.
Votre fournisseur achète cette garantie d’origine.

C’est ainsi que vous participez à la Transition Énergétique.

 

La vie d’une garantie d’origine

La garantie d’origine naît de la production d’électricité verte.
Elle a une durée de vie d’un an maximum. Pendant tout ce temps, de sa naissance à sa disparition, elle existe dans les registres de Powernext.

Powernext est un organisme indépendant, choisi par l’État, qui prend en charge la gestion du grand registre des garanties d’origine. C’est aussi la seule organisation qui peut délivrer des garanties d’origine. Heureusement, sinon ça pourrait rapidement devenir anarchique.

La délivrance

L’heureuse naissance d’une garantie d’origine, c’est par ici que ça se passe.

Les installations de production d’électricité verte sont toutes enregistrées auprès de Powernext. Elles y ont un compte, par lequel elles peuvent demander la délivrance des garanties d’origine correspondant à leur production.
Et à partir du moment où le kWh a été produit, elles sont valables pendant un an.

L’annulation

C’est un peu étrange comme terme, mais en fait il s’agit juste de l’utilisation de la garantie d’origine.

Une fois délivrée, elle peut être vendue à un fournisseur d’énergie. Son utilisation entraîne son annulation.
Elle ne peut être utilisée qu’une seule fois. Une fois annulée, il est impossible qu’elle soit utilisée une nouvelle fois. Elle dépend d’une production précise donc forcément, si l’électricité a été utilisée une fois, elle ne peut être réutilisée encore une fois.
Logique.

Le transfert

Toutes les garanties d’origine peuvent être transférées d’un compte à un autre. C’est le cas par exemple quand on exporte de l’énergie dans des pays voisins.

 

Les informations contenues par une garantie d’origine

Ce bout de papier, ou plutôt ce fichier électronique, car ça reste complètement dématérialisé. Donc, ce bout d’écran contient plein d’informations précieuses pour identifier l’origine de l’électricité verte.

Elle présente :

  • Le numéro d’identification unique : son immatriculation si ça avait été une voiture (électrique bien sûr),
  • La date et le pays d’émission de la garantie d’origine,
  • Le moyen de production : éolien, solaire, hydraulique, biomasse…
  • Les dates de début et de de fin de production : la période sur laquelle l’énergie a été produite,
  • Le nom de l’installation de production de l’électricité,
  • L’emplacement géographique, le type et la capacité de cette installation,
  • La date de mise en service : à quel moment elle a fonctionné pour la première fois,
  • L’aide à l’investissement dont elle a éventuellement bénéficié : le montant, l’origine.

 

Les fournisseurs verts

En France, les garanties d’origine sont obligatoires pour toute commercialisation d’une offre d’électricité renouvelable.
Le système de garantie est fiable car il est géré par Powernext, mandaté par l’État et complètement indépendant. Il se charge de la surveillance des installations, des transactions et de l’utilisation de ces titres.

Quels sont les fournisseurs verts ?

Pour bénéficier d’une offre d’électricité renouvelable, vous pouvez vous tourner vers ces fournisseurs.
Certains proposent de l’électricité verte à 100%, d’autres partiellement. C’est le mix énergétique dont nous parlions plus haut.

Fournisseur Quelle quantité d’électricité verte ? Quelle offre ? Prix de l’abonnement annuel TTC Prix du kWh TTC Budget annuel
Les tarifs réglementés d’EDF Selon mix énergétique Tarif bleu 142,08 € 0,1524 € 2372,30 €
Vattenfall 100 % Eco Green 140,88 € 0,1489 € 2319,88 €
Ekwateur 100 % Électricité verte 172,80 € 0,1502 € 2370,83 €
Mint Énergie 100% Online & Green 142,08 € 0,13714 € 2148,40 €
100% Classic & Green 142,08 € 0,1430 € 2234,74 €
100% 100% Smart & Green 142,08 € 0,1488 € 2319,62 €
Planète Oui 100% Éco 118,20 € 0,1555 € 2393,79 €
100% Safe 156,24 € 0,1555 € 2431,52 €
100% Temps réel 159,84 € 0,1651 € 2575,91 €
Green Yellow 100% Énergie Connectée 142,08 € 0,1407 € 2201,08 €
Ilek 100% Electricité Verte 164,88 € 0,1554 € 2439,00 €
Iberdrola 100% Chez moi 142,08 € 0,14382 € 2246,74 €
Mega Énergie 100% Super 142,08 € 0,1402 € 2193,77 €
100% Home 142,08 € 0,1460 € 2278,64 €
Ovo Energy 100% Électricité Verte 142,08 € 0,14266 € 2229,53 €

* Budget calculé pour une famille de 4 personnes, résidant dans un appartement de 80 m², chauffage, eau sanitaire et cuisson électriques, possédant un lave-vaisselle et un sèche-linge. On estime leur consommation annuelle à 14634 kWh et que leur compteur électrique a une puissance de 9 kVA, ils sont en option Base. Prix relevés au 14/10/2019.

L'offre la moins chère est celle de Mint Énergie, Online & Green. Prenez le temps de comparer ces offres afin de trouver celle qui vous correspond le mieux notamment en termes de service client.

 

 

Pour comparer les offres d’électricité verte et trouver celle qui est adaptée à vos besoins, utilisez notre comparateur !
En plus, vous pouvez choisir de ne voir que les offres d’énergie verte en un seul clic !

 

Tiffany Duflot

Ennemie de la paperasse et des musiques d'attente, Tiffany rejoint Olawatt dès 2019 pour illuminer le côté obscur des contrats gaz et électricité.