Quelles sont les énergies renouvelables et non renouvelables ?

Publié le 5 février 2020 à 11h17 - Mis à jour le 7 février 2020 à 16h33
Panorama avec éoliennes terriennes : énergies renouvelables et énergies non renouvelables

Parce qu’on se doute bien que les électrons verts ne sont pas vraiment verts, on se dit qu’ils doivent forcément se distinguer par autre chose.
Nous avons remonté la chaîne à l’envers, et on est tombés sur plein d’endroits différents, plein de modes de production. On est ressortis en toussant d’une centrale à charbon, on a lutté contre le vent en haut d’une éolienne et on a pris le soleil à côté des panneaux solaires.
Pendant qu’on se dorait la pilule, on s’est pris à distinguer les énergies renouvelables des non renouvelables.

 

 

Quelle différence entre les énergies renouvelables et les énergies non renouvelables ?

L’énergie renouvelable est une énergie produite grâce à un moyen de production renouvelable. Cela signifie qu’il n’a pas de quantité limitée, qu’il sera toujours disponible.
En produisant de l’énergie renouvelable, il n’y a pas d’impact véritable sur la planète, puisqu’on utilise des ressources sans fond.

L’énergie non renouvelable, elle, utilise justement des ressources dont la quantité est naturellement limitée. Il s’agit de matières premières qu’on ne peut pas reproduire.
La quantité limitée de matière nécessaire à la production d’énergie oblige à trouver, à terme, de nouveaux modes de production.

 

Les énergies renouvelables

L’énergie renouvelable représente 10,9%* et est la 4ème source d’énergie en France. Parmi ces 10,9%* se trouvent plusieurs modes de production d’énergie renouvelable.
La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique ne cesse cependant de prendre de l’ampleur. Une bonne nouvelle pour la protection de l’environnement !

L’énergie hydraulique

L’énergie hydraulique est celle qui prend la plus grande part de la production d’énergie renouvelable. Elle représente 61,7 %* de la part des énergies renouvelables.
Il s’agit aussi de la 3ème source de production d’énergie en France.

Elle consiste à utiliser la force cinétique de l'eau. Le barrage retient l'eau jusqu'à être aspirée dans la centrale hydraulique afin de faire tourner les turbines, qui créent de l'électricité.
Ce procédé est utilisé sur environ 2300 installations de plus ou moins grande ampleur. 433 installations hydroélectriques sont exploitées directement par EDF.

L’énergie éolienne

L’éolien arrive en 2ème position parmi les énergies renouvelables. 22% de la part des énergies renouvelables en France* est produite grâce à la ressource éolienne.

On peut trouver des éoliennes en mer et sur terre.
L’intérêt de les installer en mer est le gain de place mais également la puissance du vent, plus fréquent en mer. Ainsi, les éoliennes en mer sont plus productives que les éoliennes sur terre.
En revanche, l’acheminement de l’électricité qu’elles produisent est plus long.

Le vent permet l'entrainement des turbines des éoliennes. La production de cette énergie dépend entièrement des conditions météorologiques et ne peut donc pas être une source unique. 

L’énergie solaire photovoltaïque

L’énergie solaire photovoltaïque tient fièrement la 4ème place du classement des énergies renouvelables.

Ce mode de production est le plus accessible pour les particuliers qui souhaitent consommer l’électricité qu’ils produisent eux-mêmes.
Des centrales de panneaux photovoltaïques sont également installées pour rendre cette énergie accessible au plus grand nombre.

La production d’électricité est possible grâce au soleil dont les rayons sont transformés en courant par les cellules photovoltaïques du panneau. Cette source d'énergie est cependant intermittente, car elle ne produit rien ou moins durant la nuit ou en cas de mauvais temps.

La biomasse

La production d’énergie par biomasse est encore marginale.

Elle permet de produire de l’électricité, mais également du biogaz grâce à la méthanisation de déchets organiques d’origine végétale et animale. Ce processus de fermentation des déchets est utilisé principalement pour la production de gaz vert

Les déchets utilisés pour cela sont du bois, des déchets industriels (industrie alimentaire), des boues d'épuration, mais également des déchets ménagers.

La géothermie

Ce procédé consiste à utiliser les calories contenues dans le sol ou dans l'atmosphère pour les ramener à l'intérieur d'une habitation et la chauffer.
Ce mode de chauffage est particulièrement économique. De plus, il se répand de plus en plus au travers des pompes à chaleur.

Ce mode de production est également utilisé à plus grande échelle par des centrales spécialisées dans la géothermie. Ce procédé, exécuté grâce à des calories puisées plus profondément dans le sol, permet la création de chaleur avec de très hautes températures. Il alimente des réseaux de chaleur destinés aux particuliers et aux professionnels. 

 

 

 

Les énergies non renouvelables

Les énergies non renouvelables restent, aujourd’hui, la source de production principale d'électricité en France. Ces modes de production permettent la stabilité du réseau de production et de distribution de l’électricité.

On parle d’énergie non renouvelable quand sa quantité est limitée. Ce sont des sources finies.

L’énergie nucléaire

Le mix énergétique de la France dépend en grande partie du nucléaire. C’est principalement sur ce mode de production que repose notre réseau électrique. D’ailleurs, la France possède le 2ème plus grand parc nucléaire au monde, juste derrière les États-Unis.
L’énergie nucléaire représente 71,7%** de la production d’électricité en France métropolitaine.

Notre pays compte aujourd’hui 19 centrales nucléaires, entre lesquelles sont répartis 58 réacteurs nucléaires en activité.

Le nucléaire permet de produire de l’électricité grâce à la transformation d’eau en vapeur, à de très hautes températures. 

Deux avantages sont à reconnaître au nucléaire :

  • Ce mode de production permet de garantir la stabilité de notre alimentation électrique.
  • Il n’émet pas de gaz à effet de serre, seulement de la vapeur d’eau.

Cette énergie est non renouvelable car elle nécessite de l’uranium. Les 3 pays les plus producteurs d'uranium dans le monde sont le Kazakhstan, le Canada et l'Australie.

Ce mode de production a cependant le gros défaut de créer des déchets nucléaires. L'uranium est radioactif car son noyau comporte des atomes trop lourds pour rester stables sur le long terme. Le traitement de ces déchets radioactifs est un problème récurrent. Les déchets sont enfouis car impossible à traiter autrement avec nos connaissances actuelles. 

Le charbon

Le charbon est une énergie accessible, notamment en termes de coût. Il est donc tentant de l’utiliser aussi longtemps que nous pouvons en disposer.
Cependant, la combustion de cette matière fossile émet de grandes quantités de CO2 dans l’atmosphère. Cette industrie est donc en partie responsable du réchauffement climatique.

En France, la production d’énergie par ce biais représente 1,1%** de l’électricité produite dans le pays.

Le charbon est principalement extrait de Chine, le pays le plus producteur au monde. Sa production représente 3,5 fois celle des États-Unis, qui arrivent en second. L'Australie, l'Inde, l'Indonésie et l'Union Européenne sont également extracteurs de ce minerais. 

Le pétrole

On parle ici aussi de combustion de matière fossile. Cette énergie fossile, principalement utilisée dans le secteur du transport, est fortement influencée par la géopolitique

Cette énergie est polluante car sa combustion émet des particules fines, qui restent en suspension dans l'air. On attribue à cette pollution plusieurs centaines de milliers de morts à travers le monde. 

C'est pourquoi la France a pris des décisions drastiques, mais pas tellement. À partir de 2040, la vente de voitures thermiques sera interdite. Greenpeace indique en revanche que pour rester en-dessous du seuil de 1,5 degré, il faudrait l'interdire dès 2028. L'association en appelle donc aux communes pour interdire la circulation de ces véhicules. Paris a par exemple pris la décision d'interdire les véhicules diesel dès 2024 et les véhicules essence à partir de 2030.

Le gaz naturel

Le gaz naturel permet principalement la production de chaleur chez les particuliers. Des centrales produisent également de l'électricité grâce à cette énergie.

Les deux plus gros extracteurs de gaz naturel au monde sont incontestablement les États-Unis et la Russie. Cependant, la France n'importe pas principalement son gaz de Russie. C'est en effet de Norvège que vient la plus grande partie (et de loin) de gaz naturel consommé en France. Notre pays approvisionne également auprès des Pays-Bas, de l'Algérie et du Nigéria.

 

Choisir un fournisseur d’énergie renouvelable

En choisissant un fournisseur d’énergie renouvelable, vous choisissez l’avenir. Les énergies non renouvelables sont, par définition, vouées à disparaître. De plus, la plupart de ces énergies sont particulièrement polluantes et participent au réchauffement climatique par leurs émissions importantes de gaz à effet de serre.

 

 

Les fournisseurs d’électricité renouvelable

Qui sont les fournisseurs d’électricité renouvelables ?

Il existe de nombreux fournisseurs d’électricité renouvelable. Voici une liste (non exhaustive) de fournisseurs.

Qu’est-ce que ça coûte, l’électricité renouvelable ?

Nous avons sélectionné quelques fournisseurs parmi lesquels des offres différentes, afin de vous aider à choisir la meilleure offre pour vous.
Parce que le tarif doit faire partie intégrante de votre choix, Élodie et Charles nous ont rejoint. Ils sont cobayes pour trouver le meilleur fournisseur d’électricité renouvelable pour eux.

emoticon couple amoureux

Ils habitent un appartement de 70 m² à Valenciennes. Ils n’ont pour énergie que l’électricité. Ils l’utilisent donc pour le chauffage, l’eau sanitaire, la cuisson et tout leur électroménager, dont leur lave-vaisselle et leur sèche-linge.

Nous avons estimé leur consommation annuelle d’électricité à 11005 kWh. Ils disposent d’un compteur 9 kVA.
Ils recherchent un nouveau fournisseur d’électricité qui doit respecter l’environnement. Ils veulent utiliser de l’électricité renouvelable uniquement car leur empreinte énergétique les préoccupe de plus en plus.

Nous avons choisi de comparer des fournisseurs phares pour leurs différences. Cependant, d’autres fournisseurs peuvent vous proposer des offres avec des services équivalents.
Vous pouvez trouver le vôtre selon votre estimation personnalisée via ce questionnaire.

 

  Tarif réglementé, tarif de référence, électricité non renouvelable Offre Online & Green de Mint Énergie, renouvelable, 100% en ligne et économique Offre Eco de Planète Oui, renouvelable, reconnue vraiment verte par Greenpeace Offre d’Enercoop, renouvelable, en circuit court, citoyenne
Prix du kWh d’électricité TTC 0,1587 € 0,1375 € 0,1587 € 0,16864 €
Prix de l’abonnement annuel d’électricité TTC 143,64 € 143,64 € 119,52 € 261,36 €
Montant de la facture annuelle d’électricité d’Élodie et Charles 1890,13 € 1656,83 € 1866,01 € 2117,24 €
Différence tarifaire par rapport au tarif réglementé 0 € - 233,31 € - 24,12 € + 227,11 €

*** Tarifs relevés le 04/02/2020

Eh oui, de l’électricité renouvelable, il y en a pour tous les budgets, toutes les exigences et tout le monde ! Et vous ?
Vous choisissez qui ?

 

Les fournisseurs de gaz renouvelable

Qui sont les fournisseurs de gaz renouvelable ?

Le biogaz n’est à ce jour proposé que par peu de fournisseurs. L’idéal est donc de commencer par passer à l’électricité renouvelable. Mais nous avons quand même relevé deux fournisseurs qui proposent du biogaz.

Et le gaz renouvelable, qu’est-ce que ça coûte ?

Pas difficile de deviner quels fournisseurs nous allons mettre en concurrence ici !

emoticon femme enceinte

Ce qu’on ne vous a pas dit, c’est qu’Élodie et Charles attendent un très heureux évènement : des jumeaux !
Du coup, ils cherchent à déménager, car leur appartement ne suffira clairement pas à ce que leurs jumeaux gambadent partout à 4 pattes. Ils préféreraient déménager avant la naissance et pour le moment, ils ont repéré une maison superbe pas très loin, à Raismes.

Cette maison est chauffée au gaz. Comme ils ne connaissent pas vraiment le budget nécessaire au chauffage au gaz, ils nous ont demandé de faire un estimatif pour le gaz également.

Comme ils y vivront à 4, nous avons directement fait l’estimation pour 4 personnes.
Ils utiliseront le gaz pour le chauffage de cette maison de 110 m² (oui, c’est quand même beaucoup plus grand que leur petit appartement en ville.), mais également pour l’eau chaude et la cuisson.

Nous avons estimé leur consommation annuelle de gaz à 29105 kWh. Raismes se trouve en zone tarifaire de gaz 1.

  Tarif réglementé, tarif de référence, non renouvelable Offre 100% gaz vert variable, renouvelable, tout vert Offre gaz vert d’Ilek, renouvelable, français, acheté à de petits producteurs
Prix du kWh de gaz TTC 0,0529 € 0,0612 € 0,0536 €
Prix de l’abonnement annuel de gaz TTC 249,36 € 362,28 € 249,36 €
Montant estimé de la facture annuelle d’Élodie et Charles dans cette maison 1789,01 € 2143,51 € 1809,39 €
Différence tarifaire avec le tarif réglementé 0 € + 354,49 € + 20,37 €

*** Tarifs relevés le 04/02/2020

Là aussi, de tous les prix.
Pour Élodie et Charles, il ne reste plus qu’à décider s’ils choisissent cette maison ou une autre ! Mais déjà, ils n’ont plus peur du prix du gaz.

 

 
emoticon feuille énergie renouvelable

L’Ola-conseil

Pourquoi choisir un fournisseur d’énergie renouvelable ?

L’énergie renouvelable vous permet non seulement de participer à la protection de l’environnement, mais également de consommer mieux, sans forcément payer plus cher.
Certaines offres d’énergie renouvelable sont en effet très abordables et parmi les moins chères du marché.

La qualité renouvelable de votre énergie signifie que vous diminuez votre empreinte carbone.
Penser à l’avenir de la planète est urgent, c’était déjà urgent hier.
Le choix de votre fournisseur d’énergie est aujourd’hui libre. Pourquoi ne pas en profiter pour commencer par là ?

 

Vos questions en 30 secondes

Qu’est-ce qu’une ressource naturelle renouvelable ?

Il s’agit d’une ressource que l’on peut recréer et qui n’est pas en quantité limitée.
Par exemple, le vent et le soleil sont des ressources naturelles et renouvelables. Ils proviennent en effet de la nature, et on peut en avoir autant qu’on le souhaite, ils ne sont pas en quantités limitées.

Quelles sont les sources d’énergie non renouvelables ?

L’énergie est dite non renouvelable quand son mode de production puise dans des ressources qui n’existent qu’en quantités limitées.
Par exemple, le pétrole et le charbon sont des ressources non renouvelables. Elles n’existent qu’en quantité limitée et on ne peut pas les recréer humainement.

Est-ce l’énergie nucléaire est polluante ?

Le nucléaire est une énergie non renouvelable car elle exige des ressources non renouvelables. Cependant, la production d’électricité par un réacteur nucléaire n’émet pas de gaz à effet de serre. Elle ne pollue donc pas l’atmosphère.
La problématique de la production d’électricité nucléaire réside davantage dans les déchets radioactifs qu’elle produit.

100 % d’énergie renouvelable, c’est possible ?

Vous pouvez choisir de consommer 100% d’énergie renouvelable à votre niveau. Pour cela, choisissez un fournisseur d’énergie renouvelable. Ces fournisseurs s’approvisionnent auprès de sources de production renouvelables. Ils vous garantissent donc la réduction de votre empreinte énergétique.
À un niveau national, l’énergie non renouvelable est vouée à disparaître, car au-delà des engagements politiques de la transition énergétique, les réserves finiront bientôt par être à sec pour certaines ressources fossiles comme le pétrole.

Quelles sont les énergies propres ?

Les énergies dites propres sont les énergies renouvelables, c’est-à-dire l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, biomasse et la géothermie. Pour en savoir plus sur les énergies renouvelables, consultez notre dossier dédié et complet !

 

* Chiffres en 2016, selon le rapport du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire de Mai 2018 pour la France Métropolitaine
** Chiffres en 2018, selon Connaissance des Énergies

Tiffany Duflot

Ennemie de la paperasse et des musiques d'attente, Tiffany rejoint Olawatt dès 2019 pour illuminer le côté obscur des contrats gaz et électricité.