Le nucléaire est-il la solution au réchauffement climatique ?

Publié le 29 septembre 2020 à 19h37 - Mis à jour le 29 septembre 2020 à 19h37
réchauffement climatique, dérèglement climatique et électricité nucléaire

A la recherche de solutions contre le dérèglement climatique, les scientifiques débattent autour de nombreuses idées. La théorie selon laquelle l'énergie nucléaire serait une solution est un sujet régulièrement réabordé.
Qu'en est-il réellement ? L'énergie nucléaire peut-elle être une solution efficace et comment ?

La lutte contre le changement climatique est un sujet très important dans notre société actuelle. Les décisions politiques et économiques doivent désormais systématiquement intégrer une dimension environnementale. Il n'est en effet plus question de polluer sans se soucier des conséquences climatiques des projets et constructions humains.
La Transition Ecologique est aujourd'hui une priorité au niveau planétaire. Pour le succès de ce grand projet de sauvegarde de notre planète, tous les pays du monde doivent se montrer solidaires. Cependant, chacun est libre de faire ses propres choix stratégiques pour parvenir aux objectifs de diminution d'émission de gaz à effet de serre. Ces objectifs, définis par les accords de Paris, ont pour finalité de rester sous la barre des 2 degrés d'augmentation de la température globale.
La France a misé dès les années 70, suite au premier choc pétrolier, sur un renforcement de la force nucléaire. L'énergie nucléaire est vue comme polluante, mais que vaut-elle en réalité ?

Le fonctionnement d'une centrale nucléaire

Une centrale nucléaire fonctionne grâce à deux circuits remplis d'eau entièrement indépendants l'un de l'autre et d'uranium.

L'uranium est mis sous forme de pastilles. Elles sont empilées dans des tubes appelés des crayons. Ces crayons sont plongés dans un bassin d'eau, le circuit primaire.
La fission des atomes d'uranium est à l'origine d'une grande quantité de chaleur. Cela chauffe l'eau du circuit primaire. Cette eau, chauffée à 320 degrés, et maintenue sous pression pour lui éviter le bouillir ou de s'évaporer.

Le circuit secondaire est lui aussi fermé et rempli d'eau. Il est tout d'abord composé d'un générateur de vapeur. L'eau chaude du circuit primaire chauffe l'eau du circuit secondaire par un passage dans des tuyaux prévus à cet effet.
L'eau du circuit secondaire se transforme en vapeur et fait tourner une turbine qui entraîne un alternateur.
Cette action crée un courant électrique dont la tension est élevée par un transformateur. Cela permet le transport de l'énergie dans des lignes à très haute tension.

Un troisième circuit, le circuit de refroidissement, a la fonction de transformer la vapeur en eau liquide.
Il est rempli d'eau d'un fleuve ou de la mer.

La place de l'énergie nucléaire dans le transition énergétique

L'urgence climatique impose la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ces gaz sont issus principalement de l'activité humaine : transports, production énergétique, industrie…
Pour réduire les émissions de CO2 issues de la production électrique, les structures de production doivent être adaptées pour abandonner les centrales à charbon ou au gaz.

La réduction des émissions de CO2

La France a misé sur le nucléaire dans sa stratégie pour atteindre l'objectif de limitation à 1,5 degré de hausse des températures. Pour respecter cet engagement, les centrales nucléaires actuelles restent en activité et une nouvelle centrale est même en construction. Cependant, les décisions politiques de ce quinquennat prévoient une diminution de la part du nucléaire dans le mix énergétique français.

Les avantages et les inconvénients de la production d'électricité nucléaire

Avantages +

  • L'énergie nucléaire n'émet pas de gaz à effet de serre.
  • Les centrales nucléaires sont capables de produire de grandes capacités d'électricité et garantissent donc la stabilité du réseau électrique européen.
  • Le nucléaire produit 7 jours /7, à toute heure, sans tenir compte de la météo.
  • Les centrales nucléaires sont une solution constructible à grande échelle et rapidement. Elles peuvent donc combler les besoins électriques de nombreux pays à travers le monde qui pourront fermer leurs centrales à charbon et au gaz.
  • En produisant à toute heure, l'électricité nucléaire permet de ne pas recourir aux solutions de stockage. Les batteries de stockage ne sont pas encore assez fiables et sont très polluantes à leur étape de production.

Inconvénients -

    • Les centrales nucléaires produisent des déchets radioactifs qui sont difficiles à traiter. En effet, ils sont à conserver, à enfouir et restent radioactifs pendant des milliers d'
  • Le risque nucléaire est toujours présent, malgré des mesures de sécurité drastiques.
  • Les nouveaux modèles de réacteurs nucléaires nécessitent de nouvelles compétences qu'il faut acquérir.

Le développement des énergies renouvelables

Les énergies renouvelables sont la figure de proue de la Transition Energétique. Vues comme l'avenir de l'énergie, les énergies renouvelables ont cependant quelques inconvénients non négligeables.

La production est intermittente et dépend des conditions météorologiques.
La technologie de stockage n'est pas encore exploitable à grande échelle et les batteries sont très polluantes à produire. Cette solution n'est donc pas encore viable. L'électricité doit être produite au moment de sa consommation. Les méthodes de production éoliennes et solaires ne sont pas adaptées à cet impératif.

En attendant que les énergies renouvelables puissent prendre le relais à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, quelles que soient les conditions météo, d'autres solutions doivent être envisagées. L'urgence climatique impose que ces solutions ne soient pas ou peu émettrice de CO2.
La production nucléaire répond à ces critères. De nombreux experts soutiennent donc le développement des centrales nucléaires. 

Sortir du nucléaire : une bonne idée ?

Un choix politique et économique

Prolonger la durée de vie des centrales nucléaires, notamment en Europe et aux États-Unis, sera efficace dans la lutte contre le réchauffement climatique.
Si aucun investissement n'est engagé pour prolonger la durée de vie des centrales nucléaires, l'Europe et les États-Unis pourraient perdre 25 % de leur capacité de production nucléaire d'ici à 2025 et jusqu'aux 2/3 d'ici à 2040.

La diminution de cette part d'électricité nucléaire entraînera logiquement une augmentation des rejets de CO2 dans l'atmosphère, comme pour l'Allemagne, qui émet aujourd'hui plus de CO2 sans avoir recours au nucléaire. En effet, la consommation ne baisse pas en fonction de cette diminution de production nucléaire. Du coup, la production des centrales à charbon ou au gaz augmente et émet des gaz à effet de serre.

Le premier enjeu face à cette situation est économique. La prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires demande d'importants investissements pour que la sécurité soit assurée.
Ces investissements sont certes plus importants que la construction de parcs éoliens ou solaires, mais ils permettent la stabilité du réseau électrique français.

Le second enjeu, et pas des moindres, est politique.
Si de nombreuses personnes pensent que le nucléaire est émetteur de gaz à effet de serre, l'opinion publique est un poids énorme dans cette tendance à la sortie du nucléaire. (IPSOS, 2017)
La santé et l'environnement sont mis en avant dans les arguments politiques. En effet, les catastrophes de Fukushima et de Tchernobyl sont des évènements à charge contre le maintien des centrales nucléaires. De plus, des associations soutiennent la sortie du nucléaire. C'est le cas de Greenpeace ou de Sortir du nucléaire.

Pour exemple, l'Allemagne a choisi de sortir du nucléaire pour 2022. Les investissements qu'elle doit faire pour la production d'électricité sont colossaux. Mais le pays doit également importer une grande partie de son électricité, notamment de France où elle est principalement nucléaire.
Cependant, l'Allemagne utilise également beaucoup ses centrales à charbon pour combler ses besoins en électricité. De fait, le pays est un grand émetteur de gaz à effet de serre.

D'autres pays comme la Chine, grand émetteur de gaz à effet de serre, se tournent aujourd'hui vers le nucléaire pour diminuer l'importance des émissions de gaz à effet de serre.

Le mix énergétique français, l'exemple bas carbone

La priorité est aujourd'hui à la diminution des émissions de gaz à effet de serre. En bon exemple, la France se tient bien verte.

* Production d'électricité le 29/09/2020 à 14h40

* Production électrique en France et en Allemagne le 29/09/2020 à 14h40

Comparer la production électrique allemande et la production électrique française nous permet de nous faire une belle idée des émissions de CO2 dues à l'électricité.
En effet, nous constatons que la France arbore une couleur verte, contrairement à l'Allemagne.
Pourtant, la part d'énergies renouvelables y est plus importante qu'en France.
En revanche, l'énergie bas carbone est plus importante en France. On la retrouve d'ailleurs juste en-dessous dans la proportion d'énergie nucléaire.
Les émissions de CO2 sont beaucoup plus basses en France. Cela, grâce au nucléaire qui n'émet pas de gaz à effet de serre.

Adopter une stratégie bas carbone

Le but, pour réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre, est de choisir des moyens de produire de l'énergie à bas carbone.

Adopter une stratégie bas carbone, c'est non seulement miser sur la protection de l'environnement et de la planète, mais également tabler sur des moyens de production durables dans le temps. Les centrales nucléaires ont une durée de vie pouvant aller jusqu'à 60 ans. Elles sont donc une solution pérenne qui peut permettre de sortir le monde de la spirale d'émissions de CO2 toujours en hausse.

Vos questions en 30 secondes

Comment fonctionne une centrale nucléaire ?

La production d'électricité nucléaire est possible grâce à la mise sous pression d'eau et grâce à de la vapeur. Ces circuits d'eau sont chauffés grâce à l'action de l'uranium. Retrouvez tous les détails sur le fonctionnement d'une centrale nucléaire dans notre article.

Qu'est-ce que l'énergie bas carbone ?

L'énergie bas carbone, ou énergie décarbonée, est l'électricité produite sans émission de CO2, ou peu. Cette électricité est d'origine renouvelable ou nucléaire.

Pourquoi encore investir dans le nucléaire ?

La production d'électricité nucléaire n'est pas émettrice de gaz à effet de serre. Cette solution permet de remplacer rapidement les centrales à charbon ou au gaz, polluantes, par un mode de production viable, rapide à construire et apportant la stabilité au réseau électrique.

De quoi est composé le mix énergétique français ?

La majorité de l'électricité produite en France est nucléaire. Cependant, la France dispose également de centrales au charbon, au gaz ou de structures de production d'énergies renouvelables comme les centrales éoliennes ou solaires.

Tiffany Duflot

Ennemie de la paperasse et des musiques d'attente, Tiffany rejoint Olawatt dès 2019 pour illuminer le côté obscur des contrats gaz et électricité.