Qu’est-ce que je paye pour mon gaz ?

Publié le 1 octobre 2019 à 14h24 - Mis à jour le 1 octobre 2019 à 14h30
1001 - Quest-ce que je paye pour mon gaz _img

Vous l’utilisez pour la cuisson de vos pâtes et de vos patates, pour chauffer l’eau de votre bain à remous ou tout simplement pour vous chauffer. Le gaz qui arrive chez vous est passé par plein d’étapes qui justifie qu’il ne soit (malheureusement) pas gratuit.

 

Ce que vous payez à votre fournisseur de gaz

Cette partie représente 41% de votre facture.
Elle comprend votre consommation de gaz qui est exprimée en kWh et votre abonnement, qui dépend des coûts d’acheminement et commerciaux.
Elle est très importante pour vous et votre budget car elle est la seule partie qui est concernée par la concurrence.

Les achats d’énergie

Évidemment, c’est le premier pôle de dépenses pour votre fournisseur de gaz.
Il doit acheter les unités de gaz dont vous serez livrés chez vous.

Mais d’abord, d’où vient-il, ce gaz qu’il achète pour vous le revendre ?

Le gaz naturel

Le gaz naturel est une énergie fossile.

On dit que c’est une énergie fossile car elle a un volume limité.
On l’appelle gaz naturel car il est naturellement à l’état gazeux avant même qu’on ne l’extraie.
Il se trouve dans des roches en sous-sol et provient du phénomène de décomposition de tout petits organismes vivants, comme le plancton ou des algues. Appétissant.

On récupère ce gaz par forage dans la roche, comme on irait chercher du pétrole par exemple.
Les plus grands gisements se trouvent en Russie, en Iran ou au Qatar, mais on en trouve aussi plein d’autres plus petits un peu partout dans le monde, notamment dans le nord de l’Europe ou en Algérie pour les plus proches.

Le gaz vert, une alternative au gaz naturel

Le gaz vert, ou biogaz, ou biométhane (oui, il a plein de noms différents qui veulent dire exactement la même chose) est produit grâce à des solutions renouvelables.
Le biogaz est issu de la méthanisation des déchets.

On reprend le même principe de décomposition des micro-organismes du gaz naturel, mais version déchets.
Cette énergie a l’avantage d’être 100% renouvelable, car des déchets, on en aura toujours.

La gestion commerciale

L’un ne va pas sans l’autre. Pour fonctionner correctement, votre fournisseur a besoin de personnel pour répondre à vos questions, s’occuper de votre abonnement et de leur société en général.
Ils impactent donc leurs frais de fonctionnement interne sur votre facture.
Au plus il est économique, au moins vous paierez. Magique.
Pour savoir en quelques clics qui est le fournisseur le plus économique, vous pouvez utiliser notre comparateur et découvrir le montant des économies que vous pourriez faire.

 

Votre distributeur de gaz, GRDF, a aussi sa part.

L’acheminement du gaz du lieu de son extraction ou de production jusqu’à chez vous est assuré par GRDF, votre distributeur de gaz.
Cette partie représente 33% de votre facture.
Pas étonnant en même temps, vu que sans eux, il n’y a rien. On a froid, on mange froid et on se lave froid. Pas super cool.

Le réseau de transport du gaz

Les gazoducs

Les gazoducs sont de grosses canalisations pouvant atteindre un diamètre d’un mètre, dans lesquelles voyage le gaz sur de longues distances.
Ils sont le plus souvent enterrés ou sous la mer.
Ces canalisations peuvent faire jusqu’à 3000 km de long (imaginez un peu, c’est un aller-retour de Paris à Rome), et sont parsemées de stations de compression tous les 100 ou 200 km pour s’assurer que le gaz est toujours sous pression.
Le gaz reste sous pression pendant tout son périple parce qu’il avance plus vite : jusqu’à 40 km/h.

Les méthaniers

Les méthaniers sont des bateaux gigantesques (345 mètres par 54. Quand on dit gigantesques, c’est gigantesque.).
Ils sont spécialement conçus pour le transport du gaz naturel sous forme liquide.
On s’explique : le gaz naturel est liquéfié en faisant descendre sa température à -161 degrés, lui faisant perdre 600 fois son volume.
Le bateau le transporte et le décharge sur un terminal méthanier éloigné des côtes.
À cet endroit, il est regazéifié puis il est acheminé par conduite du terminal jusqu’au réseau de distribution.

Le réseau de distribution de gaz

Le réseau de distribution sert à livrer le gaz chez vous suite à son long voyage par bateau ou par canalisations.
Les équipes de GRDF procèdent à la diminution de la pression du gaz pour l’injecter dans ce réseau de distribution sans aucun risque.
Ce réseau de distribution est composé de 198 886 km de canalisations (5 fois le tour de la Terre, ça fait rêver à des voyages plus exotiques les uns que les autres.) pour desservir un maximum de clients.
Aujourd’hui, en septembre 2019, il y a 77% de la population française qui a accès, si elle le souhaite, au gaz naturel.
La surveillance de ce réseau est permanente pour en garantir toute sa sécurité.

Le stockage

L’été, on a besoin de moins de gaz naturel qu’en hiver.
C’est un fait, et c’est logique car une grande partie de cette énergie est utilisée pour le chauffage.
Du coup, le gaz naturel produit en trop l’été est stocké près des zones de consommation pour être réinjecté dans le réseau en hiver, quand l’approvisionnement en gaz naturel ne suffirait pas à fournir tout le monde.
Grâce à ce procédé, on résout le problème et chacun peut être au chaud l’hiver, sans forcément de plaid. Après, les plaids ça peut faire économiser de l’énergie.
Il peut être stocké dans des réservoirs souterrains ou aériens, dans sa forme gaz ou liquide. Tout dépend de la station de stockage.

 

Les taxes de ma facture de gaz

Les taxes représentent 26% de votre facture de gaz.
Elles sont fixées par l’État et ne peuvent donc pas être modifiées aléatoirement.
Quel que soit votre fournisseur, vous paierez forcément ces taxes.

La CTA, Contribution Tarifaire d’Acheminement

La CTA permet de financer la retraite des anciens salariés de l’industrie de l’électricité et du gaz.
Elle s’applique à la partie acheminement de votre facture.
Étant donné que cette partie est fixe, cette contribution l’est également.

La TICGN, Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel

Cette taxe s’inscrit dans la volonté de transition énergétique de notre pays.
Elle existe pour les particuliers depuis 2014, même si elle existait déjà auparavant pour les professionnels.
Elle taxe les énergies polluantes, le gaz naturel en fait partie.

La TVA, Taxe sur la Valeur Ajoutée

L’énergie est soumise, comme tout ce qu’on peut acheter en France ou presque, à la TVA.
Et en plus, pour le gaz elle n’est pas donnée : elle représente environ 15% de votre facture de gaz au total. Elle est même largement supérieure à toutes les autres taxes réunies (environ 2,5 fois).

 

Comment économiser sur ma facture de gaz ?

Quel que soit votre fournisseur, vous payerez les mêmes taxes et votre distributeur restera GRDF.
Ainsi là où vous pouvez faire des économies, c’est la consommation, qui est soumise à la concurrence.
Il y a donc possibilité d’économiser sur cette partie en mettant en concurrence plusieurs fournisseurs et en sélectionnant celui qui vous propose l’offre la plus avantageuse au niveau des tarifs et des prestations de service.
Vous avez le pouvoir, vous pouvez décider d’économiser.

Mais la question maintenant, c’est qu’est-ce que vous allez faire de toutes ces économies ?

 

Tiffany Duflot

Ennemie de la paperasse et des musiques d'attente, Tiffany rejoint Olawatt dès 2019 pour illuminer le côté obscur des contrats gaz et électricité.