Augmentation des prix du gaz en 2020 : comment ne pas subir ?

Publié le 11 juin 2020 à 17h02 - Mis à jour le 12 juin 2020 à 14h44
économiser avant augmentation prix gaz 2020

C’était bien, cette baisse du tarif réglementé du gaz depuis le début de l’année 2020. Elle impacte tout le marché mais surtout, elle permet de diminuer les factures des consommateurs particuliers.
Alors quand on nous parle de hausse pour le second semestre 2020… Pas vraiment envie de revenir au point de départ ! Heureusement, on a quelques suggestions pour vous faire profiter des prix bas encore plus longtemps !

 

 

Pourquoi parle-t-on d’augmentation des prix du gaz ?

L’analyse de la Commission de Régulation de l’Energie

La Commission de Régulation de l’Energie a publié, le 28 mai 2020, sa délibération quant à la tendance du tarif réglementé du gaz pour les prochains mois.

La CRE est notamment à l’origine du calcul du tarif réglementé. Mensuellement, la Commission publie un avis d’augmentation ou de baisse du tarif réglementé du gaz. Le nouveau tarif réglementé est ensuite mis en application par arrêté ministériel.

Dans cette délibération, elle explique que les tarifs mis en application actuellement sur le marché laissent prévoir de fortes hausses jusqu’à la fin de l’année 2020.
Ces hausses devraient se succéder après une dernière baisse importante en juillet 2020.
Pour éviter ces soudaines augmentations, la CRE propose un lissage.

chronomètre

Economiser sur votre facture de gaz tout de suite, ça ne prend qu’une minute !

La hausse des coûts d’approvisionnement du gaz

C’est la principale raison qui amène la hausse du tarif réglementé du gaz.
Les coûts d’approvisionnement comprennent les coûts de production du gaz naturel.

La hausse est également liée à l’augmentation des coûts d’acheminement du gaz.
L’acheminement intervient sur deux réseaux, qui demandent tous les deux des frais d’entretien importants : le réseau de transport et le réseau de distribution.
Le réseau de transport permet d’acheminer de grandes quantités d’énergie dans des villes. Le réseau de distribution intervient pour l’acheminement au domicile des consommateurs.

La crise sanitaire liée au coronavirus a également un impact fort dans cette situation inédite. Le confinement a entraîné une diminution globale des prix du gaz naturel, dans la plupart des pays européens.

 

De quelle augmentation parle-t-on ?

Les prévisions de la CRE

La CRE indique que les prix du gaz pourraient repartir à la hausse après une dernière baisse importante en juillet 2020.
Depuis le début de l’année 2020, le tarif réglementé de vente du gaz naturel n’a cessé de diminuer, jusqu’à atteindre des records historiques.

Ces baisses ont désormais un impact important sur la facture des Français, leur faisant économiser plusieurs centaines d’euros dans certains foyers chauffés au gaz.
Ces prix, au plus bas, laissent prévoir une augmentation importante selon la CRE.

Pour limiter l’importance de cette hausse, la Commission de Régulation de l’Energie souhaite que le Gouvernement mette en place un lissage.

Un lissage en projet

Pourquoi faire un lissage ?

Un lissage permet de limiter l’importance de la hausse.
Ce lissage sera mis en place sur quelques mois. Ainsi, en contrepartie de l’annulation de la baisse prévue en juillet 2020, les hausses suivantes seraient moins importantes.

L’expérience du lissage en 2019

En 2019, la recommandation de lisser les coûts avait été acceptée par le Gouvernement.
Ainsi, le pic avait été moins fort à l’augmentation que ce qui aurait été prévu.

source CRE - tarif réglementé de vente du gaz naturel* Source : CRE

La courbe rouge indique ce qui aurait dû être mis en application sans le lissage.
La courbe mauve indique au contraire l’impact que le lissage a permis d’avoir.

 

Comment se prémunir de l’augmentation imminente des tarifs du gaz ?

L’impact de la hausse sur les consommateurs de gaz

L’impact sur la facture des particuliers est différent selon l’usage qu’ils ont du gaz naturel.
Un foyer qui utilise le gaz pour se chauffer aura ainsi des variations plus importantes qu’une personne n’utilisant le gaz que pour la cuisson.

Selon votre type de contrat, l’impact n’est pas non plus le même :

  • Si vous êtes au tarif réglementé de vente chez Engie, vous êtes directement impacté par les fluctuations de ce tarif. D’ailleurs, vous serez également concernés par la hausse à venir.
  • Si vous bénéficiez d’une offre à tarif indexé, vous serez également impacté. Ces offres étaient les plus intéressantes en période de baisse. Elles vous permettent de bénéficier systématiquement des baisses.
    Cependant, en période de hausse, ces offres ne sont plus les meilleures, car elles impliquent que vous subirez également la hausse du tarif réglementé, proportionnellement à votre tarif.
  • Dans le cas d’une offre à tarif fixe, le prix du kWh est bloqué pendant la durée contractuelle. Ces offres ne permettent pas de bénéficier des baisses du tarif réglementé. Cependant, elles vous protègent des hausses.

Choisir une offre à prix fixe

Ce choix vous permettra de profiter, pendant la durée contractuelle de votre offre de gaz, du tarif bas actuellement en application.

Concrètement, alors que le tarif réglementé repartira à la hausse, le tarif fixe restera fixe, au plus bas. Vous profiterez ainsi d’économies, en plus des avantages de la grille tarifaire de départ.

prévisions tarif réglementé de vente du gaz naturel* Tarif réglementé de vente hypothétique à partir de Juillet 2020, selon estimations de la CRE dans sa recommandation du 28/05/2020

Dans quel cas changer d’offre de gaz ?

Que votre offre actuelle soit au tarif réglementé, en tarif indexé ou fixe, il est actuellement intéressant de changer pour une nouvelle offre à tarif fixe.

  • Si vous êtes au tarif réglementé, vous profiterez non seulement d’un tarif fixe pour vous protéger de la future augmentation, mais également d’économies par rapport à votre grille tarifaire actuelle.
  • Si vous avez choisi une offre à tarif indexé, choisir une offre à tarif fixe vous permettra de vous protéger des hausses du prix du gaz à venir.
  • Si vous avez une offre à tarif fixe souscrite depuis plus d’un mois, le tarif dont vous disposez est plus cher que les grilles tarifaires disponibles sur le marché. En effet, les baisses successives ont permis d’atteindre un prix du kWh au plus bas depuis de nombreuses années, un véritable record.
    Pour profiter de ce tarif vraiment bas, il est intéressant de changer votre offre aujourd’hui pour fixer votre tarif aujourd’hui, à ce niveau très bas.

Quelle offre de gaz à tarif fixe choisir ?

Une offre à tarif fixe peut, en période de hausse du tarif réglementé, vous faire économiser sur la facture.
Vous pouvez également opter pour une offre qui, en plus, vous permet de faire des économies dès la souscription. Elle vous permettra de faire vraiment un maximum d’économies !

Damien

Nous avons cherché quelle était la meilleure offre à tarif fixe pour Damien.
Il habite un appartement de 50 m² à Rennes. Il utilise le gaz pour le chauffage, l’eau chaude et la cuisson.
Nous avons estimé sa consommation annuelle de gaz à 9 366 kWh.
Rennes se trouve en zone tarifaire 2.

  Tarif réglementé de vente Offre WekiWEB Fixe de Wekiwi, tarif fixe un an Offre Webeo d'ENI, tarif fixe un an Offre Fixe 36 mois de Vattenfall, tarif fixe 3 ans
Prix du kWh de gaz TTC 0,0458 € 0,03972 € 0,04044 € 0,0422 €
Prix de l'abonnement annuel de gaz TTC 249,36 € 256,45 € 276,85 € 250,22 €
Montant de la facture annuelle de gaz de Damien 678,32 € 628,47 € 655,61 € 645,47 €
Economie réalisable par rapport au tarif réglementé, immédiatement 0 € - 49,86 € - 22,71 € - 32,85 €

* Tarifs relevés le 11/06/2020

Pour économiser le maximum, il est donc possible de choisir, dès maintenant, une offre moins chère que le tarif réglementé.
Ainsi, ces économies seront encore plus importantes à la suite de la hausse du tarif réglementé.

De plus, la durée de contrat peut vous permettre aussi d’économiser longtemps. Le prix du kWh n’était pas descendu à ce niveau depuis de nombreuses années. Il n’y a donc aucune garantie qu’il descende à nouveau à ce niveau avant longtemps.
Si votre fournisseur s’engage sur la durée d’un an ou de 3 ans, pour vous faire profiter d’un prix du kWh HT identique pendant toute cette durée, vous n’êtes, en tant que consommateur, pas engagé. Vous pouvez donc, à tout moment, quitter votre fournisseur pour une offre plus adaptée à vos besoins.

 
enveloppe

L’Ola-conseil : Séparer votre offre gaz de votre offre d’électricité

Avoir un fournisseur unique pour votre gaz et votre électricité peut vous paraître plus simple, mais ce n’est pas pour autant économique.

En effet, si vous avez actuellement une offre d’électricité qui vous convient, vous pouvez tout de même choisir un nouveau fournisseur de gaz pour profiter des prix bas actuels sur le marché.
Votre offre d’électricité ne sera pas modifiée pour autant.

Profitez des économies grâce aux prix bas du gaz !

 

Vos questions en 30 secondes

Quelle augmentation des prix du gaz en 2020 ?

La courbe des prix du gaz de janvier à juin présentait une forte baisse. Le prix du kWh atteint en juin est d’ailleurs historiquement bas. Ce niveau n’avait pas été atteint depuis de nombreuses années.
La CRE (Commission de Régulation de l’Energie) prévoit cependant une nouvelle hausse des tarifs dès l’été 2020.

Quelle offre de gaz choisir pour limiter la hausse de ma facture de gaz en 2020 ?

Choisir une offre à tarif fixe vous permettra de profiter, pendant toute la durée de votre contrat, d’un prix du kWh au plus bas. En effet, si vous souscrivez maintenant votre contrat, vous bénéficierez de ce prix du kWh historiquement bas.

Quel impact la hausse du tarif réglementé de vente aura-t-elle sur la facture des particuliers ?

L’impact dépend entièrement de votre type de tarif.
Si vous êtes au tarif réglementé, la hausse sera directement répercutée sur votre facture. Choisir une nouvelle offre peut alors vous permettre de faire des économies. C’est également le bon moment pour choisir une offre à tarif fixe.
Si vous avez une offre à tarif indexé, l’augmentation sera également répercutée sur votre facture, proportionnellement à l’augmentation du tarif réglementé.
Dans le cas où vous avez souscrit une offre à tarif fixe en période contractuelle, votre prix du kWh ne sera pas modifié en fonction des fluctuations du tarif réglementé.

La hausse des prix du gaz à venir fin 2020 a-t-elle quelque chose à voir avec le coronavirus ?

La crise sanitaire liée au coronavirus a un impact fort sur la plupart des marchés. Le marché du gaz n’y fait pas exception.
La demande en gaz, en forte baisse pendant le confinement, a permis de fortes baisses du tarif réglementé. Le niveau du tarif réglementé actuel laisse prévoir une augmentation avec la reprise de l’activité économique.

Tiffany Duflot

Ennemie de la paperasse et des musiques d'attente, Tiffany rejoint Olawatt dès 2019 pour illuminer le côté obscur des contrats gaz et électricité.