Hausse des prix de l’électricité au 1er janvier 2020 : encore une ?

Publié le 26 septembre 2019 à 13h22 - Mis à jour le 26 septembre 2019 à 13h22
0903 - Hausse des prix de lélectricité 1er janvier 2020 _img

On avait mal commencé les vacances cet été avec la nouvelle en juin d’une augmentation historique des prix de l’électricité, on avait mal continué à bronzer avec une autre hausse en août, et on ne voudrait pas se laisser gâcher Noël avec la perspective d’une nouvelle hausse au 1er janvier 2020. A quelle sauce va-t-on être mangés ? Premières réponses.

Ça augmente de combien ?

On nous prévient d’une hausse probable de 3,5 à 4% des prix de l’électricité au 1er janvier 2020.
Pour parler facture, ça représente environ 60€ de plus par an pour un foyer se chauffant à l’électricité et 30€ de plus pour tous les autres, selon les calculs du Parisien.


Cette hausse concernera tout le monde car la hausse est impactée sur les tarifs réglementés de l’électricité. Cela signifie que tous les fournisseurs sont impactés.
Alors qu’EDF augmente ses tarifs auprès de ses clients (augmentation du tarif réglementé du prix du kWh HT), elle augmente également ses prix pour la vente d’électricité à ses concurrents.
Résultat : que vous soyez chez Planète Oui, Total Direct Energie, ENI, Engie, Butagaz ou un autre, vous subirez la hausse.

 

Pourquoi ça augmente ?

Hercule et ses promesses

On en parlait il y a quelques temps ici. 
Hercule est un plan de scission du groupe EDF en deux entités :

  • EDF bleu avec la production d’électricité par les installations nucléaires et hydrauliques d’une part,
  • EDF vert d’autre part, avec le réseau de distribution, la commercialisation, les services, la géothermie et les énergies renouvelables.

Avec ce projet, EDF proposait l’augmentation des prix de vente de l’électricité à ses concurrents, en contrepartie de laquelle elle augmentait le volume d’électricité disponible, de 100 à 150 TWh/an (térawattheures).
Les fournisseurs alternatifs pouvaient alors compenser l’augmentation du prix « unitaire » par le volume.

Arrière toute !

C’était sans compter sur l’intervention du gouvernement dans ce dossier, qui revient sur ce projet, d’après les informations du Parisien.


Ils ne changeraient pas l’augmentation du prix de vente de l’électricité, de 42 à 45€ par MWh (megawattheures), mais abandonnent l’idée d’augmentation du volume disponible pour les fournisseurs alternatifs.


Ces fournisseurs, privés de plus d’électricité en provenance d’EDF, devront se rabattre sur des marchés de gros où l’électricité est généralement plus chère.
Cette hausse devra être répercutée sur les factures de leurs clients afin de leur garantir la pérennité financière.

« Sauver le soldat EDF »

  Il faut absolument sauver le soldat EDF, confie une source proche du dossier. L'entreprise est plombée par une dette nette de 37 milliards d'euros. Et tant pis si ce sont les particuliers qui trinquent.  

Comment en est-elle arrivée à cette dette ?

EDF s’est endettée au cours des années à cause notamment des investissements particulièrement importants qui ont été fait pour la rénovation du parc nucléaire.
Ces installations vieillissent et demandent un entretien coûteux mais également une mise aux normes permanente, pour la sécurité des habitants.

L’intérêt de la hausse pour EDF

Non seulement le projet Hercule permet de financer la scission du groupe par la privatisation d’EDF vert (plus d’infos), mais l’opération permet également de limiter l’accès à l’énergie nucléaire aux fournisseurs alternatifs.
Et ça, ça favorise clairement EDF financièrement parlant.

 

L’impact de l’augmentation sur ma facture d’électricité

Les deux augmentations de l’été 2019

Pourquoi tant de hausses ?

Deux hausses des prix de l’électricité avaient déjà eu lieu au cours de l’été 2019.


En juin, une hausse historique était venue plomber la facture avec + 5,9%.
Cette augmentation avait été accordée par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie).
Elle était justifiée par la hausse des prix des matières premières, donc des coûts de production de l’électricité.

En août, une seconde hausse des prix de l’électricité s’était ajoutée, avec + 1,23%.
La CRE justifiait cette nouvelle hausse par la hausse des dépenses en relation avec les coûts de distribution et d’entretien de ces réseaux.

Combien sur ma facture ?

Les deux hausses de l’été s’élèvent déjà à + 7,13%, une fois confondues.
L’impact est donc déjà de 180€ pour un foyer se chauffant à l’électricité et de 90 € pour les autres.

La facture 2020

Cette nouvelle potentielle hausse de + 5,9% au 1er janvier 2020 viendrait alourdir encore un peu la facture d’électricité avec 60€ supplémentaires pour un foyer se chauffant à l’électricité et 30€ pour les autres.
Prenons la facture de 2018 et comparons afin de savoir ce qu’on paiera vraiment après ces 3 hausses :

  • Pour un foyer se chauffant à l’électricité : les deux hausses de 2019 élèvent la hausse à 180€ et la hausse de 2020 à 60€.
    Par rapport à 2018, vous paierez environ 240€ de plus par an.
  • Pour les autres foyers, se chauffant par un autre moyen que l’électricité : les hausses de l’été 2019 avaient déjà ajouté 90€ à la facture d’électricité et la hausses de 2020 ajoute 30€.
    Par rapport à 2018, vous paierez environ 120 € de plus par an pour votre électricité.

 

Se prémunir de la hausse

C’est le bon moment pour se poser la question de son contrat d’électricité.


Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2017, chaque foyer est libre de choisir son fournisseur d’énergie comme il le souhaite.
Il n’est jamais engagé et peut donc changer à tout moment pour une offre plus avantageuse.


Il existe plusieurs sortes de tarifs dont vous pouvez retrouver le détail ici
Pour échapper à la hausse, il existe un type de tarif adapté : il s’agit du tarif fixe.
Ce tarif est donné pour une durée déterminée par votre contrat, et vous permettra, dans le cas de cette hausse, de repousser l’impact de la hausse sur votre facture de la durée déterminée avec votre fournisseur.


Vous pouvez comparer facilement les offres afin de trouver la plus avantageuse.
Vous pouvez utiliser le filtre de recherche afin de sélectionner les offres à tarif fixe.

 

 

 

Tiffany Duflot

Ennemie de la paperasse et des musiques d'attente, Tiffany rejoint Olawatt dès 2019 pour illuminer le côté obscur des contrats gaz et électricité.