Baromètre Énergie 2019 : les nouvelles du secteur énergétique

Publié le 5 novembre 2019 à 16h57 - Mis à jour le 5 novembre 2019 à 17h05
1101 - Baromètre Énergie 2019 les nouvelles du secteur énergétique _img

On résume : on a un problème. Et de taille ! Les consommateurs sont en train de perdre la confiance qu’ils avaient dans le marché de l’énergie. Et ça, à cause de méthodes commerciales parfois douteuses, notamment.
Mais ne voyons pas tout noir : il y a aussi du vert, que les clients recherchent de plus en plus. Une bonne nouvelle pour la planète !

 

Le baromètre Énergie Info, c’est quoi ?

Tous les ans, le médiateur national de l’énergie sort un rapport sur le marché de l’énergie. Ils interrogent plein de gens, ils posent plein de questions et après, ils écrivent un gros dossier avec plein de chiffres à décrypter.

De ce gros dossier ressortent des nouvelles questions et des alertes.
Cette année, il met une alerte sur les mauvaises pratiques commerciales de certains acteurs du secteur. Ce sujet se répercute directement sur toute l’énergie car les consommateurs en perdent confiance.
On va y revenir.

 

L’ouverture du marché de l’énergie

Vous savez, nous savons

En 2007, le marché de l’énergie a été ouvert à la concurrence. Il a fallu quelques années avant que le nombre de fournisseurs alternatifs explose, mais on y est arrivés.

Depuis 2007, le nombre de personnes qui savent que l’on peut changer de fournisseur d’énergie comme on le souhaite est en constance augmentation.
Et cette année, c’est magique : 9 personnes sur 10 le savent ! On a passé un grand cap !

D’ailleurs, savez-vous pourquoi il est intéressant de se pencher sur cette question ? Vous pourriez être surpris !
L’ouverture du marché de l’énergie a la concurrence a permis la naissance de beaucoup d’offres. Les fournisseurs alternatifs ont décidé de tirer les prix vers le bas, et ça c’est bon pour nos porte-monnaie !

Vos démarches

Pour changer de fournisseur d’énergie, c’est super simple. En fait il suffit de choisir un nouveau fournisseur et il s’occupe du reste. Pas de risque de coupure, pas de frais de résiliation ni de souscription, c’est super simple.

Vous le saviez déjà ? Eh bien figurez-vous que tout le monde ne le sait pas. Seulement 66% des français se sentent bien informés.
Du coup, partagez l’adresse d’Olawatt ! On serait ravis d’apprendre plein de choses à tous les gens qui ne le savent pas encore !!!

D’ailleurs, sachez que vous faîtes partie des seuls 32% de personnes qui s’informent sur le marché de l’énergie.

 

La confiance : l’alerte du Médiateur

Trop de démarchages, pas assez clairs

L’énergie est un sujet très présent dans le quotidien des ménages. Ça, ce n’est pas un scoop. On parle transition énergétique et économie d’énergie tout le temps.

Le problème réside surtout dans le démarchage abusif. Certains fournisseurs ont des méthodes commerciales discutables et le marché tout entier en pâtit.
Pour se donner une petite idée de l’ampleur, 61% des personnes interrogées ont été démarchées ces 12 derniers mois, contre seulement 56% en 2018. On a passé un cap.

Ces commerciaux aident beaucoup le marché pour expliquer aux particuliers son ouverture mais certains d’entre eux abusent un peu sur les méthodes de démarchage.
Pour illustrer ce propos, 29% des personnes interrogées ont été démarchées directement à leur domicile contre 22% l’année d’avant. Il y a également une augmentation du nombre de sollicitations par Internet.

Moins de confiance

Le problème, c’est que ce climat tue la confiance que les consommateurs avaient accordé au marché de l’énergie.
Ils sont moins favorables à l’ouverture du marché à la concurrence et en plus, ils trouvent que ça nuit à la qualité de service. Et pour ça, le niveau de satisfaction n’a pas été aussi bas depuis 2014 (19% en 2019).

La crise des Gilets Jaunes peut également expliquer certaines statistiques. L’hypermédiatisation de l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité et le contexte socio-économique contribuent au scepticisme général.
Les français pensent moindre leur intérêt financier dans l’ouverture du marché.

Cependant, l’augmentation des tarifs de l’électricité n’a rien à voir avec l’ouverture du marché car elle dépend de l’augmentation des coûts de production.
Les offres disponibles sur le marché permettent justement de réduire votre facture par, notamment, l’application d’une remise sur le prix réglementé de vente de l’électricité grâce au tarif indexé.
Pour en savoir plus sur les différents types de tarifs, on vous invite à prendre 5 minutes pour lire ce guide

Les compteurs communicants

Les compteurs Linky (électricité) et Gazpar (gaz) prennent également part au débat. Pas facile de s’y retrouver, entre les opposants, les personnes qui veulent pouvoir maîtriser leur consommation…

L’étude du Médiateur de l’Énergie était une bonne occasion de poser la question aux premiers concernés : les particuliers.

Déjà, la première question, de la plus haute importance, était de savoir si maintenant, tout le monde connaissait ces fameux compteurs. Et c’est plutôt bien car 9 personnes sur 10 savent désormais de quoi on parle. En 2018, ça s’approchait plutôt de 8 personnes sur 10.
En revanche, seulement une personne sur deux sait que le changement est obligatoire.

Le compteur qui se trouve chez vous n’est en effet pas votre propriété mais celle d’Enedis, votre distributeur d’électricité, ou de GRDF, votre distributeur de gaz.
Pour les foyers concernés, il peut également appartenir à votre ELD (Entreprise Locale de Distribution).
Le distributeur étant obligé lui-même par une directive européenne d’opérer le changement, vous ne pouvez pas y échapper.

 

Consommer l’énergie autrement

La précarité énergétique

La part de la facture d’électricité et de gaz est très importante dans le budget des foyers.
Ce sujet reste donc encore et toujours une préoccupation importante pour les ménages.

La précarité énergétique prend du terrain, et ça c’est problématique. 15% des personnes interrogées disent qu’elles ont souffert du froid l’hiver dernier.
Pour beaucoup, c’est parce que leur logement est mal isolé.
Cependant, de plus en plus de foyers déclarent diminuer le chauffage pour éviter d’avoir une facture trop importante. On arrive à 1/3 des français.

Ceci, sans prendre en compte les personnes qui ont des difficultés à régler leurs factures d’électricité et de gaz. Elles sont une sur 10.

Les offres vertes qui montent, qui montent

Les offres vertes prennent une place de plus en plus importante sur le marché de l’énergie.
C’est aujourd’hui 6 personnes sur 10 qui sont intéressés par une offre d’électricité verte.

Le mieux, c’est si cette offre est moins chère. Et là où c’est génial, c’est qu’on connaît plein de fournisseurs qui peuvent vous fournir de l’électricité verte pour moins cher ! Des économies vertes, c’est tentant !

 

Vos questions en 30 secondes

Comment changer de fournisseur d’électricité ?

La démarche est ultra simple. Vous êtes assurés de ne pas avoir de frais de résiliation car l’engagement n’existe pas dans le domaine de l’énergie. Vous n’aurez pas non plus de coupure : suivez le guide

Puis-je refuser l’installation d’un compteur Linky ou Gazpar ?

Votre compteur n’est pas votre propriété mais celle de votre distributeur (Enedis pour l’électricité ou GRDF pour le gaz). Vous ne pouvez donc pas vous opposer à son changement.

Comment gérer ma consommation énergétique ?

Grâce aux nouveaux compteurs communicants (Linky et Gazpar), vous pouvez gérer votre consommation en direct. Il y a aussi plein de trucs et astuces pour économiser sur votre facture.

Comment bénéficier d’une offre verte ?

Pour agir pour l’environnement (et économiser de l’argent), vous pouvez changer d’offre d’électricité et passer à une offre verte. Comparez pour savoir quelle est l’offre verte la plus adaptée à votre consommation.

 

Tiffany Duflot

Ennemie de la paperasse et des musiques d'attente, Tiffany rejoint Olawatt dès 2019 pour illuminer le côté obscur des contrats gaz et électricité.

LIRE AUSSI >>